• votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Dans cette école de Tokyo, les enfants de cinq ans provoquent des embouteillages et des lucarnes sont prévues pour le Père Noël. Rencontrez la plus mignonne des maternelles au monde, conçu par l'architecte Takaharu Tezuka. Dans cette charmante conférence, il nous guide à travers un processus de conception qui permet vraiment aux enfants d'être des enfants.


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Contre l'abus du lave-linge, une expérience étonnante et instructiveL'Australienne Tullia Jack s'est livrée à une expérience inédite.

    Objectif : nous ouvrir les yeux sur l'usage irrationnel de la machine à laver.

    Copié/collé de Axel Leclercq - 15 décembre 2016
    Images source Shutterstock

    Depuis que l’homme a inventé la machine à laver, il passe son temps à la faire tourner ! Mais est-ce bien raisonnable? Est-il vraiment nécessaire de nettoyer nos vêtements aussi souvent sous prétexte qu’on en a pris l’habitude ? Une Australienne s’est posé la question, et a tenté une expérience…

    L’usage du lave-linge est d’une simplicité confondante. Du coup, on en oublie que ce geste quasi quotidien est lourd de conséquences, sur notre environnement comme sur notre porte-monnaie : ça pompe de l’électricité, ça consomme de l’eau, il faut régulièrement changer la machine (obsolescence programmée oblige), acheter des détergents polluants et, derrière tout ça, traiter les eaux usées…

    Contre l'abus du lave-linge, une expérience étonnante et instructiveTullia Jack, une Australienne qui consacre son temps à l’étude des gestes domestiques, a donc cherché à savoir si on pouvait réduire le recours aux machines à laver. Et, pour en avoir le coeur net, elle s’est livrée à une expérience originale…

    Elle a réuni 31 volontaires et leur a demandé de porter le même jean neuf à raison de 5 jours par semaine, pendant trois mois… sans jamais le laver ! Ont-ils relevé le challenge ? Oui, à l’exception d’un seul !

    France Inter a récemment consacré l’une de ses chroniques à cette drôle d’expérience. La voici :

    « La plus belle oppression de notre société de consommation n’est-elle pas dans cet automatisme qui consiste à fourrer son pantalon dans la machine à laver après l’avoir mis seulement deux jours ? »

    Contre l'abus du lave-linge, une expérience étonnante et instructive« Ces diktats invisibles font de nous des somnambules marchant au milieu des rituels. »

    Le lavage systématique des vêtements est d’autant plus absurde que l’homme moderne se salit de moins en moins (nous sommes de plus en plus nombreux à travailler dans des bureaux).

    Alors, certes, porter le même vêtement pendant trois mois sans jamais le laver, c’est sans doute un peu abusé. Mais cette expérience prouve bien qu’il y a des progrès considérables à faire de ce côté-là.

    Reste à dépasser les considérations psychologiques de ce changement d’habitude. Car comme le souligne le journaliste de France Inter au sujet des cobayes de Tullia Jack : ce qui répugne le plus, ce n’est pas le fait de ne pas laver, c’est l’idée !

    Et puis bon, si ça peut alléger un peu la corvée des paniers de linge sales, de repassage et de pliage, c’est toujours ça de pris !

    Préservons la planète, défendons notre porte-monnaie… et libérons du temps pour d’autres activités !

    Partagez !


    votre commentaire