• votre commentaire
  • origine big pharma

    votre commentaire
  • Un petit film documentaire qui relate les problèmes de mariage des très jeunes filles (dès 12 ans...) au Niger. Je vous en souhaite une très bonne réflexion :"C'est un excellent film sur le mariage précoce à Tchintabaraden  dans l'Azawak." 

    Pour rappel :
    Le Niger a le plus haut taux de mariage au Monde des très jeunes filles :
    72% avant 18 ans,
    28% avant 15 ans
    48% des jeunes filles sont mères avant leurs 18 ans,
    10% des jeunes filles sont mèraes avant leurs 15 ans,
    34% des jeunes filles de 15-19 ans meurent lors de leur grossesse ou au terme de leur grossesse.

    Vivez un très bel automne ! Avec les chaleureuses pensées d'Isabelle Macheret, de l'association
    www.aucoeurduniger.ch


    votre commentaire
  • empreintes digitales cia

    votre commentaire

  • votre commentaire
  • belle sorciere

    Je cherchais depuis un certain temps le témoignage d’une guérisseuse ou d’une sorcière en hommage à Catillon. Par pur hasard, j’ai rencontré Cathy, une dame de 88 ans qui vivait au pied du Mont Gibloux. Elle possède des dons et a guéri beaucoup de gens. Mais elle a bien d’autres atouts et n’hésitait pas à se servir de son grimoire quand il le fallait. J’ai rencontré cette figure de la Gruyère. Elle se nomme Cathy, comme c’est étrange, comme la Catillon. Mais je vais taire son nom de famille car à 88 ans, elle a posé le grimoire et souhaite rester anonyme.
    Je lui ai donné rendez-vous dans un petit village de la Gruyère, pour un jour de novembre. Il faisait beau et quand je suis arrivée, elle était déjà là. Ses cheveux ont la couleur de la sagesse. Son visage inspire la bonté humaine. Elle sent bon l’essence de rose et de violette. À peine ai-je eu le temps de la saluer qu’elle m’a déjà décortiquée en me disant que j’avais une démarche militaire et les pouvoirs des filles de Sion. Pourtant je ne porte ni étoile ni galons d’officier, donc elle est très perspicace en ce qui concerne la reconnaissance ethnique. C’est un don que peu de gens possède et je reconnais en elle le savoir des anciens maîtres de la kabbale.

    Isabelle - Bonjour Cathy et merci d’avoir répondu à mon invitation, vous étiez donc une sorcière de Gruyère dans votre jeunesse ?

    Cathy - Sorcière oui et non, je faisais de la guérison. Je tenais les secrets. Les gens venaient me voir pour des verrues ou des maux de dos. Mais aussi quand le bétail était malade ou qu’il y avait eu des choses étranges, comme la mort inexpliquée de vaches ou de bébé, ou quand une dame voulait que son mari lui reste fidèle, ou qu’il revienne au foyer conjugal.
    Quand les gens étaient guéris, ils me conseillaient à d’autres gens. J’avais une forte clientèle.

    Isabelle - Donc, on peut guérir les gens par magie ?

    Cathy - Oh oui on peut, car c’est la magie humaine, c’est la religion des anciens. Une maladie quelle qu’elle soit est toujours à 95 pour cent provoquée par celui qui la porte, c’est l’icône de sa souffrance morale. Si on arrive à décrypter cela, on arrive à le guérir. Aujourd’hui, pas mal de thérapeutes ont repris nos vieux trucs de grands-mères. Rien n’a été inventé. Tout est continuité, sauf qu’on donne de nouveaux noms aux choses, c’est tout, Tout à l'heure, je vous ai dit que vous deviez être soldat. Vous auriez pu me dire que j’étais une voyante. Mais comme vous êtes une personne instruite, vous avez compris que je vous avais bien observée. Peu de gens savent faire cette différence Isabelle, c’est pour cela qu’à présent, il y a beaucoup de manipulateurs dans nôtre branche et ils gagnent beaucoup d’argent en exploitant la crédulité des gens.

    Isabelle - Et vous Cathy qui avez conscience de ça, en avez-vous usé pour délier de gros problèmes ?

    Cathy - Bien sûr que j’en ai usé. Ça sert à quoi d’avoir une voiture si on ne la conduit pas ? Mais jamais pour de l’argent, je l’ai toujours fait au service du bien et de la vérité. Un jour, une jeune fille est venue me voir. Elle était enceinte et voulait avorter. Comme je n’étais pas faiseuse d’anges, j’ai essayé de la raisonner en lui disant que son bébé serait un cadeau et non un fardeau. Elle a pleuré et m’a dit que son copain ne voudrait pas du bébé. Je l’ai observée et j’ai entendu deux petits cœurs qui battaient et qui demandaient à rester vivants. Tout en lui parlant, j’ai demandé à cette jeune fille huit jours de réflexion, avant d’essayer de trouver une faiseuse d’anges.
    Et regardez Isabelle comme la vie est curieuse et comme le hasard fait bien les choses, L’après-midi de ce même jour, une femme de cinquante ans environ vient me voir pour des maux de tête atroces. Tout en l’observant, je vois que c’est son fils qui lui occupe la tête. Alors, elle se décide à m’en parler un peu. Son fils de trente ans avait fait une grosse bêtise avec une jeune fille de dix-neuf ans. À notre époque, on disait grosse bêtise le fait d’engrosser une jeune fille sans être marié.
    Cette femme avait mal à la tête car c'était son fils unique qui avait engrossé la jeune fille et la rumeur du village disait que la jeune fille ne voulait pas du bébé et que du coup son fils voulait partir loin, très loin du pays. Alors j’ai dit à cette femme que derrière elle, je voyais deux entités d’enfants qui demandaient à leur futur père de demander leur mère en mariage.
    C’est à cause de cela que cette jeune fille n’avait pas le cœur à garder l’enfant en son sein, eh oui, sur un simple malentendu, la jeune fille voulait avorter. En faisant intervenir la magie qui était en eux, j’ai permis à cette famille d’être heureuse et de faire naître deux beaux petits jumeaux.

    Isabelle - Quelle jolie histoire! Mais expliquez-moi, quand vous dites « en l’observant, j’ai vu qu’il y avait deux petits cœurs qui demandaient à vivre » comment avez-vous vu qu’ils étaient deux ?

    Cathy - La magie permet de parler aux animaux et aux plantes, comme aux entités ou comme aux bébés dans le ventre de leur maman. Mais je ne vais pas apprendre cela à une fille de Sion ? Dans votre religion Isabelle, on autorise et on laisse une place à la magie, alors que dans la religion chrétienne on l’interdit, vous savez pourquoi ?

    Isabelle - J’en ai une petite idée mais je vous laisse vous exprimez!

    Cathy - Parce que dans votre religion, on permet aux gens de pouvoir guérir et d’être autonomes et cela la chrétienté ne pouvait pas le permettre de peur d’être dépassée par les événements. C’est pour cela qu’ils ont brûlé mes sœurs du Moyen-Âge sur les bûchers. À Fribourg, ils ont même fait brûler vif un enfant de dix ans qui avait des dons de voyance. Mais pourtant, ils ont perdu car aujourd’hui les églises sont vides. Des vérités inattendues sont mises à jour et l’inquisition est finie.

    Isabelle - Vous semblez bien conserver une amertume contre l’église ?

    Cathy - Oui, j’ai de la rancœur pour ces gens-là car ils nous ont accusées de danser avec le diable pendant qu’ils assassinaient de pauvres malheureux qui leur rendaient pourtant service. Et même si les bûchers ont été éteints, ils ont continué à nous stigmatiser aux yeux de nos semblables et cela faisait de nous des marginaux qu’il ne fallait pas fréquenter. Pourtant, sans nous, ils n’étaient rien, car quelle aurait été leur raison de vivre si nous n’avions pas existé ?
    Isabelle, le mal ne peut pas exister sans le bien et vice versa. Pourtant les jeux de lumière sont parfois chargés de zones sombres et le mal est là où on s’y attend le moins. Seul l’initié sait le reconnaître et le braver.

    Isabelle - Et vous avez souvent bravé le mal ?

    Cathy - Oh que oui, ainsi que l’intolérance, la cupidité, et la dénonciation. Cette dernière est un sport national ici en Suisse. Les siècles passent mais les gens restent les mêmes vous savez Isabelle, il y a du vrai quand on dit " on change pas une équipe qui gagne ".

    Isabelle - Tiens, vous me tendez la perche Cathy, qu’entendez-vous par cette phrase ? Est-ce le langage des oiseaux ? Et le pratiquez-vous ?

    Cathy - Mais le langage des oiseaux est partout Isabelle, les journalistes en ont fait leur cheval de bataille, les politiciens aussi.
    On ne change pas une équipe qui gagne, et quand je dis que la Suisse est super battante à ce jeu-là. J’en ai fait les frais plusieurs fois.

    Isabelle - Je vous ai proposé de venir boire un café au bistrot d’à coté et vous avez refusé, vous avez peur qu’on entende notre conversation ? Y a-t-il encore des craintes à être dénoncée comme étant sorcière ?

    Cathy - Non, bien entendu. Mais j’ai 88 ans, je ne pratique plus et je ne veux plus qu’on me casse les pieds avec des rumeurs de villages. Les gens savent de quoi j’étais capable. Ils savent aussi que j’ai posé le grimoire.

    Isabelle - Vous avez posé le grimoire, ça veut dire que vous avez passé la main à une autre personne ?

    Cathy - Oui, c’est un peu la vérité. Mais la magie reste en vous toute la vie, c’est comme cela, on ne peut pas s’en débarrasser. C’est comme l’instruction, le savoir. Même si on ne les utilise pas, ils restent malgré tout.

    Isabelle - Vous portez le prénom d’une célèbre sorcière de Gruyère, avez-vous l’impression de lui ressembler et d’être sa digne héritière ?

    Cathy - Je ne suis pas de cette famille. Mais oui, j’ai des traits de son caractère et si des fois j’avais pu, oui j’aurais cédé à la tentation de faire pleuvoir des grenouilles ou des pierres. Mais j’aurais sali mon âme en le faisant et c’est la seule richesse que je possède alors autant ne pas l’entacher.

    Isabelle - On peut faire pleuvoir des grenouilles ?

    Cathy - Votre naïveté est touchante Isabelle. Mais n’y voyez pas de méchanceté de ma part, vous ressemblez à ma petite fille qui aime les contes de fées et qui veut y croire. Non, on ne fait pas pleuvoir des grenouilles. Mais en revanche, on peut provoquer des éboulements très graves, il suffit de s’adresser aux bonnes entités et de leur expliquer le pourquoi de notre demande. C’est ce qu’a fait la Catillon à son époque.

    Isabelle - Donc, pour vous Catillon était bien une sorcière ?

    Cathy - Sans aucun doute, elle en était une, et pas des moindres. Mais je ne vous ai pas raconté que j’ai croisé son fantôme, plusieurs fois ?

    Isabelle - Non, racontez-moi cela.

    Cathy - Plusieurs fois, j’ai croisé la pauvre Catherine. Mais je ne savais pas que c’était elle, car j’étais bien trop jeune, j’avais dix ou douze ans. Je commençais à prendre conscience de mon état d’être. À part cela, je parlais avec ma grand-maman décédée car maman était inconsolable de sa disparition. Ma grand-mère venait me voir pour que je dise des choses à sa fille car elle n'arrivait qu’à se montrer à moi. Je n’avais pas connu ma grand-mère, aussi quand j’ai donné des détails aussi purs à ma mère, elle m’a crue et cela l’a beaucoup aidée.
    Un jour ma grand-mère vint me voir et me dit " Regarde la femme qui est là-bas, c’est une sorcière comme toi. Elle a vécu ici, tout près de ton village et ne sois pas effrayée quand tu la verras. "
    Et c’est ce qui s’est produit. Quand j’avais un doute, Catherine était là. Un soir, dans ma chambre, j’ai vu
    Catherine entre le troupeau de mon père et un chien enragé. J’ai crié : " Papa, papa, les bêtes vont se faire manger. Vite, cours-y vite papa. " Mon père me prenait toujours au sérieux et s’en alla avec le commis. En effet, le chien du voisin, un énorme chien de berger, était en train d’attaquer un de nos veaux.
    Par contre, quand j’ai raconté comment j’avais pu donner l’alerte, mon père me gifla en me disant « Faut pas que tu parles d’elle dans cette maison, ni ailleurs. » En fait, mon père avait peur pour moi. Mais je n’étais encore qu’une petite fille. Je ne comprenais pas son geste. Puis je l’ai revue plusieurs fois, jusqu'à mon mariage où elle m’a souri et je ne l’ai plus jamais revue.

    Isabelle - Et bien, mes lecteurs vont apprécier ce récit étrange. Cathy, je voudrais vous poser une dernière question, sur l’importance de l’identité culinaire de la région. Est-ce que les contes de fées vont bien avec la gastronomie gruérienne ?

    Cathy - Mais la gastronomie gruérienne, c’est un conte de fées matérialisé, car quand vous croquez dans une meringue avec de la crème double, c’est merveilleux n’est-ce pas ? C’est un peu un conte de fées que vous racontez à votre bouche. Si vous voulez lui raconter une histoire qui fait peur, alors mordez dans du fiel. Oui, les contes de fées et la gastronomie sont indissociables et complémentaires.

    Isabelle - Merci Cathy pour cette belle métaphore et merci d’avoir mis du merveilleux dans mon livre.

    Cathy - Mais ce fut un plaisir Isabelle. De cette façon, je laisse une petite trace sur cette terre. Merci de m’avoir donné l’occasion de le faire.

    J’ai quitté Cathy sous un soleil timide de novembre, en espérant recroiser son chemin en Gruyère ou ailleurs.

    Isabelle Kallenborn


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • sois cet homme

    "Libre penseur" ne correspond à aucune définition officielle, c'est un terme employé par opposition aux "conditionnés à croire".

    Tout le système de société a toujours été basé sur la direction d'une masse par quelques-uns qui avaient intérêt à conserver cette masse assujettie à leur volonté. A cet effet, ils ont usé de la superstition puis de la religion, enfin de la politique et des grandes théories sociales ou économiques. Ceux qui dirigent ont donc toujours utilisé comme base l'enseignement à travers le catéchisme ou la scolarité pour commencer le conditionnement des jeunes enfants le plus tôt possible.

    Les "conditionnés à croire" ont donc été victimes autant du berceau culturel (la société qui les entoure) que de l'environnement familial puis de l'enseignement officiel (l'histoire présentée). Le libre penseur est celui qui a pris conscience de ce conditionnement puis s'en est débarrassé peu à peu en développant trois qualités essentielles à la libre pensée: 

    d'abord le scepticisme (douter de l'élément mais aussi de chacun des éléments-source ayant participé à sa création)

    ensuite le refus absolu de toute autre autorité que sa propre raison (même si celle-ci l'oblige à aller contre les conformiste mes ou les dogmes admis par tous)

    enfin la simple logique.

    Pour ces raisons il n'accepte pas facilement qu'on veuille lui en imposer sans explication : il veut comprendre dans quelque domaine que ce soit.

    Le libre penseur est aussi celui qui n'hésite pas sur les sujets qui l'intéressent à pousser loin ses investigations afin d' obtenir ce qui s'approche le plus de la certitude mais en restant pleinement conscient que cette certitude n' a rien d'absolu c'est à dire qu'il conserve encore un doute quant aux conclusions de sa propre raison. Le leitmotiv majeur de sa raison est le "bon sens"ce qui l'amène à avoir une tendresse particulière pour Thomas Paine et Voltaire, un profond mépris pour la politique et les gouvernants et une tendance forte à l'humanisme.

    Ajoutons encore qu'aujourd'hui il est de ceux qui ne croient pas obtenir de véritables informations en allumant un poste de télévision.

    Ajoutons aussi qu'il ne trouve pas facilement d'interlocuteurs qui lui ressemblent ce qui l'amène souvent à se sentir "différent""isolé".


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • jambon toast

    votre commentaire

  • votre commentaire
  • telephone-peripeties-infirmiere1
    Vous en avez assez d’être dérangés souvent au moment ou durant les repas par des importuns qui veulent vous vendre des fenêtres, des cuisines ou autres choses. 

    Dérangés aussi par des appels sans correspondant au bout du fil…!!!  Alors essayez une des astuces ci-dessous. Pour ce qui est de la première c’est certain ça marche.

    Voici 2 petits trucs pour traiter les spécialistes du télé-marketing :

    1) Les 3 petits mots qui fonctionnent parfaitement sont : « un moment SVP ». Dire ces 3 mots, tout en déposant votre combiné de téléphone et en vaquant à vos occupations (au lieu de raccrocher immédiatement) rendrait les appels de  télé-marketing tellement longs et coûteux que les ventes ralentiraient.

    Par la suite vous entendrez le « beep-beep-beep » et vous saurez qu’il est temps de revenir au combiné et de raccrocher et la tâche est complétée. Ces trois petits mots aideront à éliminer la sollicitation téléphonique.

     2) Recevez-vous ces coups de téléphone frustrants où personne n’est à l’autre bout ?

    Ceci est une technique de télémarketing où une machine compose l’appel et enregistre le moment de la journée où vous répondez au téléphone. Cette technique est utilisée pour déterminer le meilleur moment de la journée pour qu’une vraie vendeuse (ou vendeur) vous appelle afin de parler à quelqu’un au bout du fil.

    Après avoir DÉCROCHÉ, voici ce que vous pouvez faire si vous notez qu’il n’y a personne au bout du fil : »pilonnez » le plus rapidement possible le bouton «#» pendant 6 ou 7 fois.Ceci perturbe la machine qui compose l’appel et élimine votre numéro de leur système.     Ceci est certes regrettable, mais pour eux seulement!

     Les-centres-d-appels-francais-cherchent-a-se-differencier_article_popin

    copié de https://resistanceinventerre.wordpress.com/2015/03/23/ecoeurer-les-emmerdeurs-telephoniques/


    votre commentaire
  • Ne jamais jamais jamais avaler le moindre nuggets de poulet, même si c'est bon...
    Il existe des produits qui symbolisent le contraste absolu entre l'horreur industrielle et le résultat en bouche très agréable, tout autant que l'odeur à sniffer...

    Le nuggets poulet est de cette trempe là. C'est un piège à gourmand !

    Qu'est ce qu'un nuggets de poulet ?

    C'est composé de viande de poulet achetée généralement dans un pays en voie de développement type Roumanie qui refuse qu'on vienne inspecter de trop près ses abattoirs et ses méthodes d'élevage...

    Cette viande est alors trafiquée chimiquement dans une usine de transformation. Elle va prendre 30% de poids en plus (qui dit lourd dit plus d'argent) en mélangeant une substance chimique qui permet de décupler la rétention de l'eau. Ensuite, on va lui ajouter une petite dizaine de composés chimiques divers dans le but de stabiliser la mixture. Il y a deux types de nugget, ceux fabriqués avec du filet et ceux fabriqués avec les morceaux ingrats du poulet qui sont broyés. Dans tous les cas de figure, l'usine transforme cela en pâte, puis y injecte des colorants et des parfums poulet.

    Zoomons un peu sur les nuggets faits avec des déchets du poulet.

    Quand les chercheurs examinent ce qu'il y a dedans... ils trouvent du tissu musculaire, des os, du cartilage, de la graisse, des vaisseux sanguins et des nerfs... Tout ceci représentant la partie poulet qui ne dépasse pas généralement les 50% du nugget...

    Il faut comprendre la logique derrière.

    nugget-poulet

    Le monde économique et politique a perverti au delà de tout ce qu'on imagine le secteur agro alimentaire, car l'alimentation est l'une des composantes phares de l'inflation qui est un agrégat capital au niveau du développement économique.

    La croissance économique des pays développés repose sur le fait qu'on consacre le moins d'argent possible à la bouffe pour libérer du pouvoir d'achat pour la consommation d''objets divers et services, ce qui permet de faire tourner la machine macro économique, la créativité, les échanges, le PIB avec la fameuse croissance.

    Cela donne du job à tout le monde (du moins avant que des socialistes prennent le contrôle des pays et se mettent à foutre la merde dans les grands équilibres sous prétexte que les chocs de volatilité inhérent à tout système vivant, sont intenables. En réalité, les socialos veulent surtout se goinfrer sans rien branler en taxant ceux qui produisent et prennent des risques. C'est l'éternel histoire de ceux qui avancent et des parasites médiocres spécialisés dans la fonction sangsue. J'ai récemment écrit un article sur ce sujet qui a cartonné auprès du public à ma grande surprise accessible ici sur mon site Objectifeco... L'image qui montre que les élites ruinent méthodiquement petit à petit les populations occidentales depuis 2007).

    Dans les pays en voie de développement, les consommateurs consacrent une énorme part de leurs revenus à couvrir leurs besoins basiques, ce qui rend difficile la croissance économique et le développement industriel à moins d'être fort en exportation. Le marché intérieur est trop étroit pour assurer la rentabilité des offres,d'où l'intérêt de s'y expatrier comme je l'explique ici. Le mass market comme il existe en France, repose, ce qu'on oublie assez souvent, sur une diminution constante de la part des dépenses alimentaires dans les dépenses totales.

    Autant dire que cette histoire de fabrication industrielle de l'alimentation est capitale.

    Un industriel de l'agro alimentaire est confronté à une contrainte majeure : la démographie. On ne peut pas faire manger plus les gens que le nombre qu'ils sont... et le nombre de calories qu'ils avalent chaque jour.

    Donc, les perspectives de croissance sont limitées en volume, tandis que la hausse libre des prix de vente est exclue, puisqu'encore une fois, ce facteur est hautement politique car il impacte toute l'économie en entier à travers l'inflation et la compétitivité à l'international du pays.

     nugget-poulet2 

    Le seul moyen qu'à l'industriel pour augmenter ses revenus, consiste à trouver des solutions "ingénieuses" pour réduire ses coûts de fabrication.

    Et c'est là que les emmerdes de santé démarrent pour tout le monde.

    C'est là que la confiance disparaît (je viens d'écrire d'ailleurs 10 faits qui font qu'on peut difficilement avoir confiance aveugle dans le système sans se poser deux ou trois questions. En tous les cas, ils m'ont moi beaucoup perturbé !). C'est là que la paresse des parents débutent. C'est là que j'arrête d'accepter les déclarations des gens concernant leurs beaux sentiments à propos de leurs enfants.

    Parce qu'au final, s'il est acceptable que des adultes s'auto détruisent avec des produits alimentaires bas de gamme (lire mon article sur le fait de manger 5 oeufs par jour en toute sécurité), en choisissant sans trop se l'avouer leurs achats malsains pour quelques secondes de plaisir à croquer l'objet de cet article, il est certain en revanche que les enfants sont les premières victimes de notre monde. Ils s'en remettent aux choix des adultes, car ils n'ont pas les moyens de jauger ce qui est bon pour eux.

    Or les adultes, parents en tête, les trahissent. Ces mêmes adultes, plutôt faignants sur les bords, s'abritent derrière des fausses excuses que les autorités sanitaires de leur pays ne laisseraient jamais mettre sur le marché des produits vraiment nocifs pour la santé.

    La belle blague.

    Il suffit de regarder dans les rues françaises 5 minutes : il y a 40 à 50% de surpoids obèses. Autant dire que cela fait bien longtemps que les autorités sanitaires ont failli en autorisant des produits alimentaires nocifs... la question ne peut même pas se poser tellement l'évidence du résultat est déjà là !

    Disons le une nouvelle fois. Répétons le clairement.

    Il est absolument impossible de faire confiance à un industriel de l'agro alimentaire.

    Celui ci est pris en tenaille par une logique de système économique totalement contradictoire. Invariablement et mécaniquement, il vend de la merde. Il ne peut pas faire autrement s'il veut survivre économiquement ! Et son offre est condamnée à se dégrader d'années en années, car sa course se fait sur l'ingéniosité de sa fabrication, nivelée par le bas et non par la qualité. Il ne faut jamais perdre de vue que si les consommateurs cherchaient des offres nivelées par le haut, acceptant de payer le prix que cela vaut, des industriels répondraient sur le champs à cette demande.

    L'alimentation luxeuse industrielle ne semble pas pouvoir émerger... ce qui en dit long sur les français, leurs envies et leur lucidité !

    Dans le cas de nuggets, une fois qu'on a obtenu la purée chimique de viande de poulet (le filet de poulet se négocie sur des plateformes de marchés de gros type alibaba entre 1.05 et 1.15 euros le kilo, les parties moins nobles du poulet, beaucoup moins, ces négociations se faisant à partir de maisons de trading disséminées dans toute l'Europe, qui ne voient jamais la marchandise réelle, donc on baigne dans le fictif et le virtuel, donc l'irresponsabilité sans presqu'aucun contrôle, ce qui aboutit aux nombreuses scandales alimentaires publiés depuis des années), l'industriel est libre d'ajouter des céréales, le plus souvent du soja merdique parfois transgénique qui coûte encore moins cher que la viande elle même produite dans des pays à bas coûts...

    Il arrive que les céréales représentent 50% du nugget total, sachant, répétons le, que la viande de poulet a été augmenté artificiellement de 30% en lui faisant boire de l'eau...

    Tous ces ingrédients qui peuvent venir des 4 coins du monde (lire mon article sur la fabrication des tilapias en Chine ou au Costa Rica là où je réside une partie de l'année) sont assemblés dans une manufacture, disons le clairement là aussi, en Allemagne, les Allemands étant très doués pour ce genre de business qui exige de la machine outil, leur spécialité (j'ai fait une grande enquête récemment sur la robotisation qui menace l'équation sociale française avec des robots de dernières générations inconnus du grand public tout comme le sont les proportions chiffrées du modèle de vie français et de notre politique aberrante en cours qui coule la France à petit feu http://www.objectifeco.com/economie/croissance-recession/production/robotisation-la-revolution-qui-menace-l-equation-sociale-francaise-l-article-qu-il-faut-liker-sur-facebook.html).

    industrie-allemande

    La source officielle sur les étiquettes devient par conséquence allemande et la tracabilité s'arrête là.

    En vérité, la manufacture n'a aucune obligation légale à ce jour d'expliquer au consommateur la provenance des matières premières qui ne sont presque jamais allemandes... et presque toujours pour des raisons de coûts, de pays en voie de développement avec des process de fabrication dont la qualité est la dernière des exigences du producteur qui considère faire du "bizunessssss"...

    Le nugget est alors assemblé en Allemagne, mélange de céréales agro chimiques, d'additifs multiples, réhausseurs de goût et de poulet bas de gamme jamais contrôlé ou presque, puis il repart dans la société agro alimentaire qui a conçu cette merde, société qui réside souvent cette fois ci sur les marchés matures de consommateurs.

    Son job à elle est de concevoir ce circuit de production afin d'abaisser au minimum les coûts et de dégager de la marge tout en créant un marketing bidon sur son produit qualité qui n'en est rien.

    Ces sociétés qui conçoivent, s'associent souvent à des chefs et des experts en chimie pour créer des produits qui provoquent une réaction positive en bouche de la part des consommateurs. Cette satisfaction des papilles est totalement artificielle.

    C'est alors envoyé en distribution de masse. Les enfants arrivent en rayon et salivent sur ce qu'ils devraient fuir. Les parents acceptent d'acheter ce qu'ils devraient également fuir.

    nuggets

    C'est juste une bombe chimique qui est proposée à la vente. Une haleine de chacal qui s'ensuit au moment de la digestion est totalement du au hasard bien sûr...

    Si on ne réchauffe pas ce petit bijou de technologie de nugget au micro ondes, le mieux est de se finir (dans la logique d'auto destruction de soi et de son corps) en les carbonisant dans des huiles pas chères type huile de palme qu'on fera chauffer et frire à 200 degrés...

    Et là, on touche le jackpot en terme de santé. Un véritable concentré de bien être... A part ceux qui ont envie de s'auto détruire, seuls des adultes idiots peuvent avaler cela. La gourmandise peut s'exprimer autrement franchement. L'offre alimentaire est vaste en France.Personnellement, j'ai changé ma sensation aux goûts avec les jus de fruits et légumes comme je l'ai raconté ici. Voilà maintenant 9 mois et si j'ai bien une certitude, c'est que je ne reviendrais pas en arrière vers de l'alimentation traditionnelle et classique.

    Malheureusement, il faut penser aux enfants qui sont encore une fois, innocents dans toute cette farce. L'irresponsabilité des adultes, à la limite, on s'en fout. Mais les conséquences sur les enfants restent quand même assez acides à avaler quand on y songe deux secondes.

    Ah j'oubliais. Personne n'est au courant de ce que j'écris hein... Ben oui, on est tous des victimes... Le prix d'un vrai poulet est très largement supérieur au nugget de poulet, à poids et volume équivalent, mais ce miracle ne suscite aucune question chez les victimes...

    Copié collé de www.kocwc.org


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire