• votre commentaire
  •  
    <script>(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));</script>

    Hvis du kan se denne video uden, at udbryde ’Nåååh, hvor er det sødt/synd’ – så har du et hjerte af sten!

    Posted by Morgenministeriet | Skala FM on mardi 13 mai 2014

    votre commentaire
  •  

    <script>(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));</script>

    هر دین زن را حمایت میکندArman FM 98.1

    Posted by Arman FM 98.1 on lundi 16 février 2015

    votre commentaire
  • moins cher et bio

    Mouans-Sartoux, sur la Côte d'Azur, a préempté des terres constructibles pour y installer des agriculteurs en régie. L'exemple est présenté ce jeudi à Nantes, au colloque international Lascaux.

    Entretien

    Gilles Perole, adjoint au maire de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes).

    Vous présentez votre expérience à Nantes. Où en êtes-vous ?

    Nous avions, dans notre Agenda 21 pour la préservation de l'environnement, un projet d'autosuffisance alimentaire, en tout cas pour les légumes servis à la cantine. Nous avons préempté 12 ha de terres constructibles autour de la ville pour y installer, en régie, des agriculteurs bio. Après une plantation expérimentale, la première exploitante s'est installée en 2011. Aujourd'hui, nous sommes autonomes à 94 % pour nos légumes.

    Quels bienfaits en tirez-vous ?

    C'est un cercle vertueux. Les enfants consomment des produits locaux, sains et de saison : nous n'avons pas les moyens de mener une étude épidémiologique mais nous avons moins d'enfants obèses qu'ailleurs. Le paysage est préservé. Les surfaces agricoles servent d'outil pédagogique aux enseignants, et les élus viennent mettre les mains dans la terre... Et cela coûte moins cher alors qu'on dit toujours que manger bio est onéreux.Nous avons au contraire réduit nos coûts.

    Vous avez aussi, pour cela, lutté contre le gaspillage ?

    Tout va ensemble. Les élèves ont le choix entre deux tailles de portions de nourriture et trient eux-mêmes les restes de leurs assiettes. En France, sur un repas classique de 450 g servi à la cantine, on en jette 150 g... Avec nos efforts pour gaspiller moins, non seulement nous avons réduit le coût de chaque repas de 15 à 20 centimes, mais encore nous économisons sur le traitement des déchets. Le poids de nos poubelles a diminué de 80 % ! Et il y a co

    mme cela plein d'autres petites astuces pour faire des économies.

    Par exemple ?

    Servir des produits de saison, arrêter de concevoir les menus à l'année. Si, à cause d'un printemps trop frais, les tomates ne sont pas mûres, il faut retarder le moment de les consommer. Du simple bon sens qui a une incidence sur la santé et le respect de la planète : les deux filtres auxquels nous passons toutes nos idées.

    Préempter des terres constructibles, c'était difficile ?

    Bien sûr car la pression foncière est un enjeu fort sur la Côte d'Azur. Mais nous avons opté pour la densification du centre-ville en réponse à la hausse démographique, en arrêtant le mitage du paysage par des maisons individuelles. Ça diminue le nombre de voitures sur les routes alentour avec, en contrepartie, davantage de transports doux en ville.

    Ce modèle est-il reproductible ?

    Sans doute, d'autant qu'on n'est pas obligé d'installer une régie : on peut passer un simple contrat avec des agriculteurs locaux. Nous sommes persuadés d'être des précurseurs et que nous serons suivis ! Le petit paradoxe, ici, c'est que le maire, non encarté mais qui se revendique écologiste et de gauche, est réélu depuis quarante ans dans un territoire de droite... Lorsqu'on offre de vrais projets, les gens suivent et votent.

    Béatrice LIMON.

    copié/collé dans www.ouest-france.fr


    votre commentaire
  • Marinaleda. Une petite ville de 2.700 habitants, au cœur de l’Andalousie, dans le sud de l’Espagne. Ici, il n’y a pas de policiers. Pas de voleurs. Ici, il y a moins de chômage qu’ailleurs, et on partage le travail. Ici, on paie son loyer 15 euros par mois. Ici, le maire et ses adjoints ne sont pas rémunérés, et ce sont les habitants qui commandent. Vous n’y croyez pas ? Alors venez voir. On vous emmène là où les habitants ont osé...

    Réalisation : Yannick Bovy


    votre commentaire
  • vieille dame cigare

    Un homme demande à une vieille dame pourquoi elle voyage seule sur un bateau de croisière. Sa réponse l'a choqué. 

    Il y a environ deux ans, ma femme et moi étions partis faire une croisière en méditerranée pour les vacances. Au dîner, nous avons remarqué une dame d’un certain âge assise toute seule près de la balustrade, qui contemplait la mer. 

    J’ai aussi remarqué que tous les membres de l’équipage, des officiers de bord aux serveurs et aux garçons d’étage, semblaient tous très bien la connaître et l’apprécier, ils la comblaient de petites attentions. Pris par la curiosité, j’ai alors demandé au serveur qui était cette dame. Je m’attendais à ce qu’il me dise qu’il s’agissait d’une personnalité, qu’elle était la propriétaire du bateau ou de la compagnie de croisière… Mais ce n’était rien de tout ça : il m’a répondu que tout ce qu’il savait, c’est qu’elle était restée à bord au cours des cinq dernières croisières, sans interruption. 

    Un soir, alors que nous quittions la salle à manger, j’ai croisé son regard et je me suis arrêté pour lui dire bonjour. Intrigué, j’ai engagé la conversation avec elle pour finalement lui dire, « J’ai cru comprendre que vous êtes restée sur ce bateau pour les cinq dernières croisières… » Elle a répondu, « Oui, c’est la vérité. » Quand je lui ai fait part de mon incompréhension, elle a souri et elle a simplement dit, 

    « C’est bien moins cher qu’une maison de retraite ! » 

    Puis, elle a entrepris de m’expliquer en détail le comment du pourquoi. C'est après cette conversation que j'ai décidé qu’il n’y aura pas de maison de retraite pour moi dans le futur ! Quand je serais vieux et faible, j’embarquerai moi aussi sur un bateau de croisière...

    Le coût moyen d’une maison de retraite est environ d’un peu moins de 200€ par jour. J’ai regardé le prix des réservations sur le site internet de la compagnie de croisière, et en cumulant les réductions pour les « séniors » avec les réductions pour les réservations à long terme et les remises de fidélité, on s’en tire pour 135€ par jour. Ce qui représente une économie d’environ 65€ pour : 

    1. Les pourboires pour le personnel, mettons 10€ par jour. 

    2. Je peux avoir jusqu’à 10 repas par jour (de la nourriture haut de gamme, pas de la bouffe de cantine ou de la soupe d’hôpital) si j’ai la motivation de me traîner jusqu’au restaurant. Autrement, je peux demander le room service pour être servi directement dans ma chambre (ce qui veut dire aussi que je peux prendre le petit déjeuner au lit tous les jours si je veux !) 

    3. Sur le bateau de croisière où nous étions, il y avait trois piscines, une salle de sport, des lave-linges et des séchoirs gratuits, et des spectacles tous les soirs. 

    4. Il y a aussi du dentifrice, des rasoirs, du savon et du shampooing gratuit. 

    5. Vous serez traité comme un client, pas comme un patient. Pour 5€ de pourboire supplémentaires, les membres du personnel de bord vous adoreront, ils seront ravis de vous aider et seront aux petits soins pour vous. 

    6. Je rencontrerai de nouvelles personnes toutes les semaines ou tous les quinze jours ! 

    7. TV cassée ? Ampoule grillée ? Vous avez besoin de changer de matelas ? Aucun problème ! Tout sera réglé dans les plus brefs délais, avec en prime les plus plates excuses pour le dérangement occasionné. 

    8. Vous obtenez des draps propres et des serviettes propres tous les jours, sans même avoir besoin de demander. 

    9. Si vous trébuchez dans une maison de retraite et que vous vous cassez la hanche, on vous placera dans une chambre d’hôpital. Si vous vous cassez la hanche dans un bateau de croisière, on vous placera dans une suite de luxe pour le restant de vos jours. 

    10. Quoi qu'il arrive, il y a toujours un médecin à bord. 

    Et maintenant, le meilleur pour la fin : vous voulez découvrir l’Amérique du Sud, le Canal du Panama, Tahiti, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Asie, ou n’importe quel autre pays ou continent que vous souhaitez découvrir ? Vous trouverez toujours un bateau qui vous y emmènera. 

    Alors dans quelques années, si vous voulez me trouver, ne cherchez pas dans les maisons de retraite… Il vous suffira de héler le bateau quand il fera une escale par chez vous ! 

    Ps : Je ne sais pas si c’est une légende ou pas, mais il paraît que si vous mourrez en mer, vous pouvez demander à ce que votre corps soit jeté dans l’Océan… C’est plutôt un beau tombeau, et ma famille n’aura pas à payer de frais d’enterrement !

    Et vous, ça vous tente comme mode de vie pour vos vieux jours ?

    Copié chez www.demotivateur.fr


    votre commentaire
  • pomme pays

    votre commentaire
  • Muharrem vit à Istanbul et il est sourd. Samsung, sa sœur et plusieurs voisins se sont associés pour lui offrir une journée qu'il n'est pas prêt d'oublier.

    Une surprise, qui a quand même nécessité un mois de préparation ! Ils ont caché des caméras un peu partout dans son quartier, et surtout, ils ont donné des cours de langue des signes à plusieurs de ses voisins.

    Le jour J, il sort avec sa sœur pour ce qui ne devait être qu’une promenade comme les autres, sans se douter de ce qui l’attend. Grande surprise, tout le monde autour de lui semble le comprendre et se met à communiquer avec lui ! On imagine bien l’émotion et le bonheur ressentis par le jeune homme, quand on sait que très peu de personnes parlent la langue des signes, et qu’il s’agit en général de personnes malentendantes ou de leurs familles.

    Cette campagne, lancée par l’agence turque Leo Burnett pour la marque Samsung, fait la promotion d’un nouveau service dédié aux sourds-muets, où les appels sont pris en langue des signes via la vidéo. Une belle initiative pour faciliter le quotidien de ces personnes…

    Source : DigitalSynopsis via Démotivateur


    2 commentaires
  • 30 animaux

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique